Quelques photos du canton

                                                                                                                                                                                                                     

D'autres photos du canton

           

Le moulin de Nougayrol

La forêt des Ecrivains Combattants

Les ruines de Neyran

Les ruines de Neyran

Saint Pierre de Rhèdes

Eglise St Pierre de Rhèdes

Retour en force de la châtaigne

Bien qu’en nette régression, le châtaignier couvre encore une grande partie des versants des vallées cévenoles, soit environ 40 000 ha. On reconnaît à la châtaigneraie un rôle non négligeable dans le ralentissement de la propagation des incendies, surtout quand il s’agit de vergers ou de taillis entretenus.

 

            Depuis les années 80, la châtaigne connaît un véritable regain d’intérêt, comme culture d’appoint. L’Ardèche avec 5000 tonnes/an est le premier département producteur, le Languedoc-Roussillon quant à lui produit environ 1200 tonnes de fruits par an. On assiste actuellement au retour du châtaignier dans les vallées du Jaur, de l’Orb, de l ‘Hérault ...

 

            Un peu partout s’ouvrent des nouveaux « chemins de la châtaigne », des associations se créent pour sa défense. Ainsi, à l’initiative de l’association « Châtaignes et Marrons des Cévennes et du Haut-Languedoc » un projet de reconnaissance en A.O.C. entraîne la rénovation de châtaigneraies traditionnelles et la lutte contre l’endothia.

 

            De même on assiste à de nombreuses foires, fêtes et soirées châtaignes : Sont-Pons de Thomières, Olargues, Saint-Gervais-sur-Mare, Rosis, Les Nières, … Des musées ou maisons mettent en valeur ce patrimoine : la Maison Cévenole à Saint-Gervais, la châtaigneraie de Dausse à Saint-Etienne d’Albagnan, le Musée des vallées Cévenoles à Saint-Jean du Gard, la Maison des châtaignes et du châtaignier au Mas de Manières à Saint-Martin de Roubaux, …

 

            Les restaurateurs ne sont pas en reste, rare ceux qui aujourd’hui n’affichent pas au moins une recette à base de châtaignes à leurs menus. Dernièrement, neuf candidats retenus dans chacun des 5 Parcs du Massif Central avaient rendez-vous à Aubenas pour la première finale d’un concours placé sous le signe de la châtaigne. Objectif : par la présentation, l’originalité et la saveur du plat,  mettre en valeur le fruit de l’arbre à pain. Le Parc naturel du Haut-Languedoc était représenté par M. Hervé LEROY « le Cabarétou » de Saint-Pons et M. Christian BELOT « l’Auberge de l’Abbaye » de Villemagne.

 

          La châtaigne est un fruit très sain, dense en minéraux (potassium, phosphore, magnésium, calcium …), avec peu de lipides et dont les protéines sont assez proches de celles des légumes secs.

 

            Vous aimeriez réaliser des recettes mais l’épluchage vous arrête alors voici une astuce : Faire une incision circulaire en haut du fruit, plonger les châtaignes quelques minutes dans de l’eau bouillante. Dès que les pelures s’écartent et laissent apparaître le marron, les retirer et détacher les deux peaux d’un seul coup. Ne traiter qu’une petite quantité de fruits à la fois, il ne doivent pas refroidir.

 

            Maintenant vous n’avez plus d’excuses alors à vos fourneaux et bon appétit.