La Commune des Aires est née en 1845 de la séparation des deux sections Villecelle (devenue Lamalou-les-bains) et Les Aires qui formaient l’ancienne Communauté du Mourcairol.

 Le territoire des Aires est situé en Languedoc dans les hauts cantons de l’Hérault, rive gauche de la haute vallée de l’Orb au pied du versant nord des Avants Monts de la Montagne Noire orientale.

 La Commune des Aires a une superficie de 2054 ha très boisée s’étalant sur 9 km. Au nord la limite est constituée par le fleuve Orb mentionné à l’antiquité gréco-romaine, à l’Est par le ruisseau de Marignac en limite d’Hérépian, au Sud par le penchant nord des crêtes des Avants Monts, à l’ouest par les bois de Sauvagnères. Les communes limitrophes sont : au Nord-Ouest Lamalou-les-Bains, au Nord-Est Hérépian, au Sud Cabrerolles et Saint-Nazaire-de-Ladarez et à l’Ouest Vieussan, Mons-La-Trivalle, Colombières-sur-Orb et Le Poujol-sur-Orb.

 Les Aires possède les hameaux de Margal, Cantemerles, Violès, Les Abbes, Le Moulinas, Les Aires ; les Campagnes des Ombriès, Gatignés, Rossigné, La Grangette, La Vernière ; les quartiers de Route du Gatinié, Route de Violès, Route de La Vernière, Le Tario, Clarètes-Garène-Grimio.

Le village se trouve à une altitude de 198 m. Le point culminant est Cabrials à 637 m et le point le plus bas La Rouvière à l’ouest dans le lit de l’Orb à 147 m.

Au-dessus des Aires se trouve l’ancien château de Mourcairol cité en 990 et sa chapelle romane Saint-Michel XIe s. qui dépend du prieuré Saint-Pierre de Rhèdes et de l’abbaye de Villemagne. Les murailles abritaient durant tout le Moyen Âge un village de 20 feux (80 habitants). L’habitat a été occupé du 10e au 14e s. avant son abandon au profit des Aires et des Abbes. Une partie du château a été assiégée durant les Grandes Guerres Méridionales en Languedoc juste avant la croisade albigeoise contre les cathares. Le château a continué à subsister abritant le collecteur d’impôts et des hommes d’armes. Après les guerres de religion, vers 1629, le château en ressort ruiné et un ermite garde et entretien les lieux. Un pèlerinage a lieu chaque année le 8 mai à la chapelle. La table d’autel de la chapelle Saint-Michel descendue en 1900 est classée aux Beaux Arts depuis 1911, la chapelle inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1963.

Le Village des Aires date de 1450. L’église Saint-Michel des Aires date de 1679 mais a été reconstruite en 1865. On cite les hameaux de la Commune des Aires dès le 12e s. Violès, La Vernière sont mentionnés en 1196, Cantemerles en 1209, Margal en 1222, Les Ombriès en 1270, Le Moulinas en 1429, Les Abbes en 1444, Gatignés en 1447, Rossigné en 1459, La Grangette en 1826. Les Campagnes anciennes du Péras, Mas Cristol, Thongas, La Tourète, Le Courtinal, Grémian, et d’autres encore, ont disparues.

A l’origine du peuplement, il existait quelques habitats gallo-romains comme aux Paillès, à Grémian et à Saint-Michel de Mourcairol. Une sépulture gallo-romaine a été découverte à La Grangette. Au début du Moyen Âge, certains habitats étaient déjà peuplés. C’était le cas de Saint-Michel de Mourcairol, Grémian, Violès et d’autres campagnes. Le plus ancien vestige connu à ce jour est une sépulture celtique au Moulinas.

La population actuelle des Aires est de 574 habitants. L’économie se développe et il y a maintenant 4 entreprises industrielles 
La Source Vernière d’eau minérale gazeuse exploitée est  reconnue d’utilité publique depuis 1861. la Vernière exploite désormais une toute nouvelle eau minérale gazeuse, commercialisée dans tous les lidl du pays : la "Saint-Michel de Mourcairol" exploitée au pied de l'ancien château du même nom. D'ici cet hiver, l'entreprise Vernière devrait commercialiser une troisième eau de Source mais d'eau plate cette fois, la "Cairolle" dont le forage se trouve à mi chemin des Aires." 
L’entreprise sablière gravière Servant exploite une carrière et fournit sable et béton. 
Le laboratoire L.C.H. Chimie prépare des produits d’entretien. 
L’entreprise Travesset s’occupe des réseaux électrique et de l’éclairage public.

Les Maires des Aires

1791 >> Barthélémy VERNET de Margal, consul-maire
1792 >>Etienne TREBOSC du Péras, consul-maire (Antoine AVIGNON des Aires est procureur et agent national)
1793 >> Louis BARTHELEMY est procureur et agent national
1795 >>Marc FERRET des Aires est procureur et agent national
1797 >>Barthélémy VERNET de Margal est agent national
1799 >>Jacques CALVET des Aires (maire 31 ans)
1830 >>Henri DUCROS de la Trébouline
1838 >>Jean Prosper FERRET des Aires
1840 >>Marc Joseph FERRET des Aires
1845 >>Marc Joseph FERRET des Aires
1846 >>Eusèbe Jean FERRET des Aires
1847 >>Bruno NEGRE de La Vernière
1871 >>Marc FERRET des Aires
1881 >> Joseph CALAS des Aires
1884 >>Denis LAU des Aires
1885 >>Abel CALAS des Aires
1888 >>Joseph MAROY de Cantemerles
1904 >>André BOUZAC des Aires
1920 >>Paul LAU des Aires
1935 >>Gaston CALAS des Aires
1945 >> Raymond CROS des Aires (maire 26 ans)
1971 >>Pierre GOMBERT des Aires
1977 >>Marc FERRET des Aires
1983 >>Pierre GOMBERT des Aires
1989 >>Marcel OBIOLS des Aires
2001 >>Paule HUREAUX des Aires
2008 >>Jean-Marie PUECHBERTY des Aires